La vie d'une huître

La vie d’une huître


Les naissains (en quelque sorte, les “embryons d’huîtres”) débutent leur croissance  sur les parcs, lesquels sont découverts à marée basse ; les huîtres peuvent ainsi s’oxygéner plus aisément. Il existe deux techniques d’élevage : l’élevage “en poche” et l’élevage “au sol”.

L’élevage au sol demande, bien sûr, beaucoup plus de main-d’œuvre, mais il présente le grand avantage de laisser à la nature le “soin de faire les choses”, les huîtres se développant alors à leur gré. La récolte est une opération particulièrement délicate; seuls des hommes expérimentés sont habilités à draguer le fond pour en remonter les huitres.

Naissain d'huître
Elle implique aussi de disposer d’une flotte de bateaux, les “dragueurs”.
Les huitres font l’objet d’attentions quotidiennes de la part des “éleveurs”, (il en va en effet du cycle des marées) et ce n’est qu’au bout de trois ou quatre ans que les équipes de Jean-Jacques Cadoret les récoltent.